Accueil Édito

Édito

Ça risque d’être long !

Voilà, nous y sommes, l’épidémie devenue aujourd’hui pandémie, que nous observions de loin jusque-là, frappe maintenant à notre porte ! On est dans le dur et inutile de dire que l’on ne sait pas encore combien de temps, cette crise sanitaire durera… Pour un magazine qui s’appelle Sortir, inutile de vous dire que l’on est, comme dirait mon professeur de philo, il y a quelques lointaines années, “hors sujet“…

Ce numéro est donc un spécial “Rester chez soi“ et marque un e?vénement dans la longue vie du magazine Sortir. En 40 années d’existence, c’est la première fois que nous interrompons notre parution hebdomadaire. A l’instar de nos partenaires annonceurs, avec lesquels nous nous sommes solidaires en cette période difficile, nous allons mettre en suspend la parution de Sortir le temps que les choses reviennent à la normale.

Pas question de sombrer dans la psychose, mais en l’état actuel, il convient de respecter les consignes de sécurité prônées par les professionnels de la santé. Mesures d’hygiène, confinement et limitation des déplacements au maximum, ces gestes barrières sont essentiels et nous allons tous nous mettre au ralenti. Rien d’agréable dans tout cela mais c’est une question de civisme avant tout afin de protéger nos proches.

Pour les familles, les couples et les personnes seules, les jours à venir, vont sans doute être difficiles mais ils sont peut-être l’occasion de redécouvrir des valeurs de solidarité dont notre société moderne nous a quelque peu écartés…
Les réseaux sociaux, à condition de ne pas sombrer dans les fake-news et le complotisme, vont nous permettre de garder le contact avec la famille et les amis.

Il y a bien sûr internet qui va permettre de combler l’ennui, mais n’oublions pas également les médias plus classiques comme la télé et la radio qui sont aussi des fenêtres sur le monde. Et lorsque vous en aurez assez de vous user les yeux devant vos écrans, prenez un livre, un magazine, dessiner, bricoler, jardiner, cuisiner, ressortez les jeux de société, faites tout ce que vous aviez remis jusqu’à présent, bref, vivez !
La rédaction